Contenu principal

Message d'alerte

suivi de l'appel national à témoignages.

TÉMOIGNAGES pour faire entendre la parole des usagers des services prestataires de soins et/ou d'aide humaine. Ne laissons pas les pouvoirs publics ignorer nos réalités, nos aspirations et nos droits...

Ce témoignage anonyme a été reçu dans le cadre de l'appel à témoignage que vous pouvez lire ici et nous écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Je suis une personne atteinte d'un handicap lourd (dystrophie musculaire) avec tétraplégie complète, insuffisance respiratoire sévère et port permanent d'un corset orthopédique. Depuis plusieurs années, - et sur décision du médecin-conseil de la Sécurité Sociale - un service de soins à domicile médicalisé (HAD) intervient chez moi, le matin et le soir. Mon état de santé nécessite en effet la présence simultanée de 2 aides-soignants, pour effectuer des soins qui requièrent une grande technicité avec une surveillance médicale. Ce service est financé par l'Assurance Maladie.