Contenu principal

Message d'alerte

 

Ce témoignage anonyme a été reçu dans le cadre de l'appel à témoignage que vous pouvez lire ici et nous écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les services prestataires ont de gros problèmes de recrutement.

Je suis auxiliaire de vie depuis 30 ans et je constate une aggravation accélérée de la situation. ; absentéisme important, grand turnover, conditions de travail déplorables, salaires très bas.

Les Auxiliaires de vie travaillent un week-end sur deux. Tous les jours, il faut intervenir dans l'urgence à cause des arrêts de travail.

Les astreintes sont quasi inexistantes par manque de personnel.

L'amplitude horaire n'est pas respectée et l'employeur en est conscient. Les auxiliaires de vie peuvent avoir des semaines a plus de 50 heures.

Malgré la volonté du service et tous les efforts accomplis, nous ne parvenons pas à respecter le rythme, les besoins et les choix de vie des usagers, et c'est une profonde insatisfaction.

Mme X souhaite être couchée à 20h car Madame a un médicament à prendre à heures précises en mangeant, mais par manque de personnel Madame sera couchée à 19h. Elle sera obligée de manger et de prendre son médicament dans son lit ( idem pour le lever).

Les couchers peuvent commencer vers 18h toujours par manque de personnel.


Commentaires   

0 # Belledent 11-04-2018 06:37
Sauf que les orgznismes privés autres que UNA et ADMR couchent à l heure désirée . Eux . Mais avec d énormes suppléments à payer après 21h
Y a 1 volonté commerciale et financière de ne pas satisfaire les gens . C est tout
Répondre | Répondre en citant | Citer